Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Taverne des Trois Petits Trolls
  • : Ressources documentaires pour amateurs de littérature Fantasy et écrivains en devenir...
  • Contact

Bien le bonjour !

Pourquoi ce blog me direz-vous ? Et bien il fait suite à toute une série de recherches que j'ai entreprise dans le cadre de la rédaction d'un manuscrit. Oui oui un manuscrit que je suis en train d'écrire... manuscrit ayant pour objet la littérature Fantasy (comme vous devez vous en douter)... J'ai commencé à l'écrire il y a bien longtemps déjà... et je ne doute pas que j'achèverai ce travail dans bien longtemps également... caressant secrétement le doux rêve de me faire, un jour, publier.

Vous trouverez ici des documents et des informations glânés ça et là au gré de mes errances sur le net. En espérant que vous puissiez y apprendre des choses intéressantes...

N'hésitez pas à signaler votre passage par un petit commentaire, et si vous êtes vous aussi des auteurs en devenir alors je serai enchanté d'échanger avec vous !

Je vous souhaite à présent une agréable visite... !

Eussé

10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 03:15

A l’heure où ils se font aujourd’hui congeler (celui qui a inventé le congélateur n’avait sans doute pas du imaginer un truc pareil), les bébés étaient autrefois échangés par des Fées (certaines légendes mentionnent également des Elfes). On parlait alors de changelins (aujourd’hui on parle de « changeling », étant donné que c’est un mot anglais ça fait nécessairement plus à la mode…). Ainsi les gentils représentants du Petit Peuple (que ce soient des Fées ou des Elfes) se réveillaient de temps en temps en se disant « Tiens ! Et si on allait voler un bébé chez les Hommes pour l’échanger par un autre !! En voilà une bonne idée bien tordue !! ». Et voilà comment ils partaient en vadrouille pour se trouver un petit bébé bien dodu à kidnapper ! Dans le pire des cas ils choppaient le bébé sans rien dire et les pauvres parents n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer. Dans le meilleur des cas ils faisaient un échange et laissaient un bébé de deuxième main, le fameux changelin. Et quand je parle de deuxième main c’est pour ne pas dire que c’était carrément l’arnaque totale. On trouvait ainsi pêle-mêle : des bébés maléfiques, des bébés à l’appétit d’ogre qui vidaient les réserves et provoquaient des famines, des bébés difformes, des bébés avec des handicaps…

 

Tout ceci prêterait à rire si derrière cette légende ne se cachait en réalité une cruelle réalité car, il ne faut pas l’oublier, derrière chaque mythe et légende se cache un fonds de vérité. La légende du changeling, semble-t-il originaire des pays anglo-saxon, a avantageusement voyagé dans toute l’Europe. On trouva bientôt, au fil du temps, des changelins dans tous les pays, qu’il y ait des Fées dans leur folklore ou qu’il n’y en ait pas. Curieux ? Etonnant ? Non, simplement et tristement cynique. En vérité le changeling légitimait l’infanticide. Lorsqu’un bébé était handicapé, ou difforme, on disait de lui qu’il était un changelin. Le père du protestantisme, Martin LUTHER (1483-1546), alla jusqu’à dire que les changelins étaient des enfants du diable dont il fallait se débarrasser. Pour cela les solutions ne manquaient pas : les battre à mort, les mettre dans de l’eau bouillante, les faire bruler vifs… Bref, les pires atrocités pour tuer ces pauvres enfants.

 

Aujourd’hui encore, bien qu’on ne parle plus de Fées, la légende (ou la peur) des changelins demeure et perdure dans une version modernisée : la peur des mères de voir leur enfant échangé accidentellement à la maternité…. Au fonds, les changelins se fondent sur une peur commune des parents d’aujourd’hui comme ceux d’autrefois. La peur de ne pas reconnaître leur enfant pour les premiers, ou de les découvrir « anormaux » pour les seconds.

Ant Parade by imaginism


Fairy and Owl by imaginism
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 13:23

Pour rebondir sur un petit commentaire laissé par Zordar, voici la Fée de Loisel... une bien jolie demoiselle ! Pour ma part je ne vois pas trop de ressemblance par rapport au dessin d'Anna Ignatieva, si ce n'est ce petit côté sexy !

undefined

undefined
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 15:42
Une Fée, qui a certes de jolies chaussettes mais qui me parait un peu inquiétante...

Une illustration d'Anna Ignatieva, j'adore !

http://www.magnetica.ru/

undefined
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 15:06
elfe-petits-trolls.jpg
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 11:20
La fée est une créature surnaturelle et magique, possédant une beauté merveilleuse et une grande intelligence, liée aux forces de la nature, et vivant en marge du monde des hommes.
 
Bien qu’il existe des fées aux visées maléfiques, la fée est dans la plupart des récits un être bon, qui fait usage de ses pouvoirs magiques pour faire le bien. Elle peut être minuscule comme de taille humaine ; elle est parfois munie d’ailes ou pourvue d’une apparence corporelle immatérielle. Elle peut parfois changer son apparence à volonté, et possède le plus souvent le don d’apparaître et de disparaître à sa guise aux yeux des hommes.
 
manga-elfe.jpg
Les Moires grecques, et leurs homologues les Parques romaines, sont fort vraisemblablement à l’origine du personnage fabuleux de la fée. Dans la mythologie grecque, on trouve des divinités mineures, telles que les nymphes et les satyres. On en compte un grand nombre, tant leurs rôles sont divers. Elles sont le plus souvent dévolues à un lieu ou à la nature, par exemples les Hamadryades étaient les divinités des arbres, les Néréides de la mer ou encore les dieux fleuves comme Achéloos. Ces immortels sont peu connus et moins importants que leurs homologues olympiens, néanmoins leur rôle n'est pas à négliger. Les Hespérides sont celles qui gardent les pommes d'or qu'Héraclès doit voler, les Moires déroulent le fil de la vie, tandis que les Muses inspirent les arts. Ces divinités sont souvent les enfants des divinités olympiennes ou de d'autres divinités mineures et ont, entre elles, une parenté plus ou moins directe.
 
Le mot « fée » trouve son origine étymologique dans mot « tria Fata » - mot dérivé de fatum, « destin », et qui désignait les Parques. Tout comme leurs illustres aînées, les fées sont ainsi dotées du pouvoir d’influencer le cours du destin des hommes.
 
On peut avoir une délicate attention à leur égard en leur donnant du lait qui est leur boisson favorite. Ajoutons enfin que les Fées ont l’habitude de sortir le soir, au clair de lune, pour aller danser dans les prairies isolées.
 
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article