Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Taverne des Trois Petits Trolls
  • : Ressources documentaires pour amateurs de littérature Fantasy et écrivains en devenir...
  • Contact

Bien le bonjour !

Pourquoi ce blog me direz-vous ? Et bien il fait suite à toute une série de recherches que j'ai entreprise dans le cadre de la rédaction d'un manuscrit. Oui oui un manuscrit que je suis en train d'écrire... manuscrit ayant pour objet la littérature Fantasy (comme vous devez vous en douter)... J'ai commencé à l'écrire il y a bien longtemps déjà... et je ne doute pas que j'achèverai ce travail dans bien longtemps également... caressant secrétement le doux rêve de me faire, un jour, publier.

Vous trouverez ici des documents et des informations glânés ça et là au gré de mes errances sur le net. En espérant que vous puissiez y apprendre des choses intéressantes...

N'hésitez pas à signaler votre passage par un petit commentaire, et si vous êtes vous aussi des auteurs en devenir alors je serai enchanté d'échanger avec vous !

Je vous souhaite à présent une agréable visite... !

Eussé

11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 17:03

Dans de nombreuses mythologies, les nymphes (du grec ancien númphê, « jeune fille ») sont des divinités mineurs, membres d'un large groupe d'esprits de la nature de sexe féminin.

 

En Grèce on considère les Nymphes comme les filles de Zeus. Belles jeunes femmes, élégantes et séduisantes, elles étaient parfois les suivantes d'une grande divinité, comme Artémis, ou d'une autre Nymphe, d'un rang plus élevé, comme Calypso ou Circé.

 

Les Nymphes peuplent les campagnes, les bois, les eaux, les vallées dont elles sont les esprits. Selon qu'elles habitent les rivières, les montagnes ou la mer, elles portent des noms différents : Naïades, Oréades, Néréides... Elles ne sont pas immortelles mais peuvent vivre très longtemps.

 

Les Dryades (du grec drus, « chêne ») sont, quant à elles, associées aux forêts, et plus particulièrement aux chênes. On les représente généralement par des femmes dont le corps se termine par un tronc et les racines d'un arbre. Jadis, la croyance des peuples à l'existence réelle de ces divinités forestières les empêchait de détruire trop facilement les grands bois. Pour couper les arbres, il fallait d'abord consulter les ministres de la religion, et obtenir d'eux l'assurance que les Dryades les avaient abandonnés.

 

On distingue cependant les Dryades des Hamadryades. Les premières, qui survivent à la destruction des arbres qu'elles protégent, elles peuvent aussi se déplacer et épouser des mortels. Les secondes, naissent et meurent avec l'arbre qu'elles protégent.

  
undefined

 

http://mythologica.fr/grec/nymphe.htm

http://www.ac-versailles.fr/pedagogi/anti/faunus/nymphes0.htm

Repost 0
Published by Eussé - dans Les Nymphes
commenter cet article
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 13:23

Pour rebondir sur un petit commentaire laissé par Zordar, voici la Fée de Loisel... une bien jolie demoiselle ! Pour ma part je ne vois pas trop de ressemblance par rapport au dessin d'Anna Ignatieva, si ce n'est ce petit côté sexy !

undefined

undefined
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 22:59

J'ai profité d'un petit wiken en Normandie pour prendre quelques photos (j'en ai ramené plus d'une centaine pour dire la vérité) du Mont Saint Michel. On a l'impression d'avoir remonté le temps lorsqu'on se ballade dans ses vieilles rues étroites remplies d'échoppes et de tavernes; ses maisons en pierres et à colombages, ses fortifications... une merveille du moyen-âge !

Few photos from the Mont Saint Michel, in Normandy. The « Wonder of the Western World » forms a tower in the heart of an immense bay invaded by the highest tides in Europe.


undefined

undefined

undefined

undefined

undefined

undefined
undefined

undefined

undefined

undefined

undefinedi

undefined
undefined

http://www.ot-montsaintmichel.com/
Repost 0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 00:40
Une heure plus tard, l'enchanteur pénétrait dans une des échoppes du quartier du Vieux Carré. Sur l’enseigne était inscrit, en lettres d’or, « La Plume Enchantée ». C’était ce genre d’échoppe que devaient fréquenter assidûment tous ceux qui s’intéressaient, de près ou de loin, à la magie. Une immense pièce, dans laquelle régnait un joyeux capharnaüm, se présenta à lui. Sur le sol étaient entreposés de grands coffres, dont on n’aurait su dire ce qu’ils renfermaient. Il y avait également de nombreux rayonnages sur lesquels reposait une quantité incroyable de grimoires neufs et anciens. Le long des murs, de larges étagères abritaient d’étranges objets tels que des cornes de guellupom, des pierres de lune ou des chaussettes ensorcelées. Il y avait aussi des collections de pots, de toute taille, sur lesquels étaient écrits des noms tels que « poudre d’étoile », «  larmes de licorne » ou encore « écailles de dragon ».

 
Repost 0
Published by Eussé - dans Manuscrit
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 15:56

Il est des chats qui ne sont pas réellement des chats... non, on les appelle les chats-garous. Oh je sais déjà ce que vous allez dire... mais détrompez-vous, le chat-garou existe bel et bien. Oui oui oui ! D'ailleurs j'en ai un merveilleux spécimen chez moi. En fait, lorsqu'on est en sa présence, le chat-garou se présente comme un chat tout à fait commun... je qualifie le mien de chaton-matou (il tient toutefois d'avantage du matou que du chaton)... par contre lorsqu'il se retrouve seul, que ce soit le jour ou la nuit, mon chaton-matou se transforme en chat-garou !!! Et attention la casse, là ça rigole plus ! L'objectif du chat-garou étant de faire un maximum de conneries en un minimum de temps ! Je pense - je dis bien "je pense", c'est une hypothèse pour l'instant - que les chats-garous sont un groupe très bien organisé qui communique via internet et organise des concours à l'échelle planétaire pour récompenser celui d'entre eux qui aura fait le maximum de conneries... comme : décrocher les rideaux (n'est-ce pas Shadock !!!! Grrrr...), grignoter le sac de litière (comme si on lui donnait pas assez à manger, ce foutu chat-garou préfère becter la litière !!!!), ou bien taxer les élastiques de sa maitresse, ou encore faire la misère à ce pauvre nounours qui ne lui a rien fait !!! Il est cependant extrêmement difficile de prendre un chat-garou sur le fait... en effet dès qu'on surgit pour coincer le chat-garou en train de commetre son forfait... il s'est déjà retransformé, ni vu ni connu, en gentil chaton-matou ! Grrr... mais je l'aurai un jour, je l'aurai !!!...

Bien à part ce mouvement d'humeur quid de l'actualité du blog et du manuscrit... ? Pour le blog rien ne va plus... je n'ai plus du tout le temps de poster quoi que ce soit, excepté des images. D'ailleurs je commence à en avoir des quantités astronomiques d'images... mais c'est un tel bins pour les mettre en ligne (changer le format, changer la dimension, les enregistrer dans le répertoires....) que je n'en met en fait que très peu sur le blog. De même que je n'ai plus le temps d'aller voir les autres blogs (idem que Kejik). J'ai également une ribambelle (du latin "ribambellus" qui signifie "montagne de petits fromages de chèvre ardéchois") de liens à ajouter, notamment d'illustrateurs et je ne l'ai toujours pas fait. Mais je ne désespère point... car je pars en formation à Dunkerque la semaine prochaine et Dieu sait à quel point les soirées dunkerquoise sont passionnantes !!! Aussi je pense que je vais en profiter pour mettre à jour mon blog (enfin, encore faut-il que je puisse capter un réseau wifi, et ce n'est pas gagné du tout...).

Pour ce qui est du manuscrit et bien il avance, et je pense avancer grandement la semaine prochaine puisque je n'aurai rien d'autre à faire les soirs. J'ai passé une année à réécrire les premiers chapitres. Il y avait beaucoup d'incohérences, une écriture qui ne me plaisait pas, une intrigue floue et pas très bien construire... bref, en un an j'ai beaucoup avancé et en même pas très peu. Beaucoup car mon histoire a désormais de bonnes fondations, mais peu car en fait j'ai peu écris. Aussi 2008 sera officiellement l'année de la rédaction. En vérité le plus exaspérant c'est le peu de temps dont je dispose pour écrire... j'ai parfois l'impression de faire du surplace. Un truc qui n'a rien à avoir, et qui a avoir un peu en même temps, j'ai retrouvé hier une vieille illustration (oulala... attendez voir... je crois qu'elle date d'une bonne dizaine d'année)... aussi je vous la fait découvrir. Et pour tout vous avouer cette illustration est à l'origine d'un personnage de mon histoire... ;o)


undefined

Repost 0
Published by Eussé - dans Manuscrit
commenter cet article
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 15:42
Une Fée, qui a certes de jolies chaussettes mais qui me parait un peu inquiétante...

Une illustration d'Anna Ignatieva, j'adore !

http://www.magnetica.ru/

undefined
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Fées
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 14:13
La Fantasy : « une littérature de l’imaginaire où la magie n'étonne personne »
 
Un entretien avec l’écrivain Fabrice Colin, auteur de "La malédiction d'Old Haven," roman d'imaginaire Fantasy (Libération, jeudi 29 novembre 2007).
 
Galadriel: que lisiez-vous adolescent? avez-vous été influencé par les classiques de la Fantasy: Tolkien, Philipp Pulmann...
Fabrice Colin: J'ai lu Tolkien, mais pas Philipp Pulmann. J’ai 35 ans, au moment de mon adolescence, il n'était pas encore connu en France. En revanche, Robert Howard, qui est l'auteur de Conan, Fritz Leiber ou Michael Moorcock sont des auteurs que j’ai lus à cette époque.

Galadriel: en quoi est-ce différent d'écrire pour des adolescents que pour des adultes? d'ailleurs, y -a-t-il un sens à indiquer des tranches d'âge sur les livres ?
La tranche d'âge est par définition arbitraire. Sur les romans "jeunesse" on indique un âge à partir duquel on peut lire le roman, mais ce n'est pas systématique. C'est forcément arbitraire dans le sens où l'on imagine un lecteur type: “à partir de 13 ans”. Mais on peut avoir un lecteur de 10 ans qui peut être à même de lire le roman, si c'est un gros lecteur. Il y a une distinction au niveau de la structure entre la littérature “jeunesse” et la littérature “adulte”. Pour la jeunesse, on va rester dans des choses relativement simples, linéaires, alors qu'en littérature adulte on peut expérimenter. Certaines thématiques ne représentent pas grand intérêt pour les ados, notamment les thématiques politiques ou sociales. La façon dont on va aborder le sexe et la violence, c'est évident que pour la jeunesse, on se restreint. On restera en surface, on ne sera pas explicite.

Mafalda: dans votre enfance, avez-vous été un passionné de jeux "médiéval Fantastique", et lesquels?
Oui, je pratiquais les jeux de rôles, notamment Donjons et dragons. Mais aussi d'autres jeux qui étaient tirés de romans médiévaux fantastiques, des auteurs que j'ai déjà cité: Le Seigneur des anneaux, et Conan.

Gégé: aimez-vous l'Histoire ? Quelle période historique vous inspire pour écrire vos romans?
Plus qu'une période historique, je suis plus passionné par des pays, l'Angleterre et les Etats Unis. Je n'ai pas de période de prédilection, dans l' Histoire de France par exemple.

Novice: comment définiriez-vous un roman de “Fantasy” ?
La Fantasy est un sous-genre des littératures de l'imaginaire, aux côtés du fantastique et de la science fiction. Dans les ouvrages de fantasy la magie est donnée pour acquise. Elle existe, ça n'étonne personne. La science fiction repose sur la science. Et le fantastique repose sur l'inconnu.

Salut: comment pouvez-vous faire pour donner aux jeunes l'envie de lire?
Personnellement, je soigne beaucoup le début des romans, comme on conseille de le faire aux "écrivains en herbe" pour l'attirer l'attention d'un éditeur. Les thématiques de l'imaginaire de toute façon intéressent les jeunes aujourd'hui. Donc, ce n'est pas une question de thème, mais une question du support écrit. Le livre est en concurrence avec la télé, le cinéma, et les jeux vidéo. Il demande plus d'efforts intellectuels. Ce qui est important c'est de conserver chez l'enfant et l'ados, un appétit et un amour pour la chose écrite. Cet appétit se perd souvent au début de l'adolescence. Il est important de ne pas culpabiliser les jeunes qui ne lisent que du manga, ou de la BD, ou des romans de faible tenue littéraire. Parce que tant qu'ils sont en contact avec l'écrit, il y a une potentialité pour qu'ils deviennent de grands lecteurs par la suite. J'en parle d'autant mieux que c'était mon cas !

Elcoury: vous qui possèdez un blog sur MySpace, que pensez-vous des blogs en général comme nouveau moyen de diffusion?
En tant qu'écrivain le blog MySpace me permet de tenir mes lecteurs au courant de mon actualité. Et de rencontrer des personnes avec lesquelles je peux éventuellement travailler (Graphistes, dessinateurs...)

Paris: y a-t-il une littérature fantasy "à la française", ce genre étant plutôt traditionnellement anglosaxon?
Il y a une littérature fantasy française depuis une dizaine d'années. En jeunesse, les ventes d'auteurs, tels que Erik L’Homme, et Pierre Bottero, n'ont rien à envier à celles de leurs homologues anglosaxons, à l'exception de J.K. Rowling avec Harry Potter

Teddy: Lanfeust des Etoiles sort le 12 décembre. Aimeriez-vous que vos bouquins connaissent le même succès que la série d'Arleston et Tarquin ?
Tous les écrivains espèrent être lu par le plus grand nombre. Je suis pour le succès dans la mesure où il n'implique pas de compromissions littéraires.

Indiscrète: c'est vrai que vous avez fait des études d'économie? comment vous est venu l'envie d'écrire?
Au terme de mes études de commerce, j'ai compris que je n'étais pas fait pour ce milieu. Mon premier roman est le fait du hasard (une rencontre avec un éditeur). Ma carrière d'écrivain s'est inscrite dans la continuité du premier roman que j'ai publié.

Paris: j'ai l'impression qu'il y a plus d'hommes qui écrivent (et lisent) de la Fantasy que de femmes. Si c'est effectivement le cas, comment l'expliquez-vous ?
Historiquement la fantasy était un genre plutôt masculin dans la mesure où il véhiculait une imagerie souvent guerrière. Mais les choses ont changées. Il y a de plus en plus, aujourd'hui, d'écrivains femmes, et les lecteurs sont majoritairement des lectrices.

Paris: vous considérez-vous d'abord comme un auteur jeunesse ou comme un auteur tout court ?
Je me considère comme un auteur tout court, puisque j'écris également des romans pour adultes.

Elcoury: pourriez-vous nous parler un peu des rapports que vous entretenez avec les auteurs de votre génération ?
Les rapports sont très amicaux, Il n'y a pas de concurrence, plutôt une émulation. Les enjeux financiers ne sont pas assez importants pour aiguiser les rivalités.

Elcoury: est-il plus facile pour un écrivain de Fantasy de trouver une maison d'édition depuis le succès de Harry Potter? à contrario, est-ce plus difficile pour les écrivains réalistes ?
Il est plus facile depuis Harry Potter de publier des livres massifs et ambitieux, en jeunesse. Pour le reste à quelques exceptions près, je pense qu'un bon roman trouvera toujours un éditeur.

Elcoury : vous prenez souvent position sur des sujets d'actualités via MySpace, vous considerez-vous comme un auteur engagé?
Non.

Indiscrète: quel livre lisez-vous actuellement ?
Deleuze Guattari, biographie croisée de François Dosse.

La malédiction d'Old Haven, Albin Michel "Wiz" 635 pp., 17 euros.
 
Repost 0
Published by Eussé - dans Ecrivains
commenter cet article
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 16:44

La Fantasy selon Stéphanie Pui-Mun Law... ça ressemble à une poésie !

http://www.shadowscapes.com/


undefined

undefined

undefined

 

 

Repost 0
Published by Eussé - dans Illustrateurs
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 15:09
J'adore. C'est aussi simple. 

Copyright Myles Pinkney


http://www.mylespinkney.com/

undefined

undefined

undefined
Repost 0
Published by Eussé - dans Les Magiciens
commenter cet article
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 15:12

Voici une image de synthèse issue de Warhammer (je commence à devenir un inconditionnel de leurs illustrateurs).. Dieu sait que je n'aime pas ça mais j'ai vraiment flashé sur celle-ci. Bon là en fait ça ne rend pas terrible à l'écran car j'ai du la réduire pour la mettre dans le blog mais en grandeur nature ça fait un superbe fonds d'écran !

undefined
Repost 0
Published by Eussé
commenter cet article